Intrépide hérisson (ou très gourmand)

Enfin, le responsable s’est démasqué. Nous nous en doutions, après avoir regardé un tableau des excréments de chaque animal, un hérisson habite bien notre jardin, qui jusque là se contentait de laisser ses traces dans l’herbe ou sur la terrasse.

Un soir, brusquement, il a surgi dans la cuisine. Nous ne l’avons pas vu rentrer, il est apparu, c’est tout.

Il traquait les quelques miettes et les croquettes du chat. Les croquettes nous ont d’ailleurs permis de faire un chemin gourmand pour que ce hérisson daigne ressortir.

Il n’y a pas de doute, c’est un animal vraiment mignon. Mes photos ne lui rendent pas justice, mais impossible de ne pas s’exclamer « kawaii ».

Bribes du soir 5

Texte de la veille pour le lendemain ; le « du soir » n’indiquant pas le moment de la publication mais celui de la rédaction.

Toutes les lettres n’étaient pas logées à la même enseigne. Des jalousies se faisaient sentir. Derrière l’ordonnancement rigide du clavier se jouaient des drames ignorés. Le ù, entre autre, n’en était pas à sa première rébellion, mais jusque-là n’avait connu qu’échec et relégation. Le x n’était pas satisfait non plus car il s’était brouillé depuis longtemps avec son voisin le w autour d’une sombre histoire de bijou caillou genou, tandis que le A s’arc-boutait contre la pression de toute la rangée. Mais bon an mal an l’ensemble tenait, au nom de leur devise : « orthographe un jour orthographe toujours ».

Série Coquelicot et coquelicots en série

A regarder de haut en bas ou de bas en haut, selon que vous préférez l’approche travelling arrière ou l’approche travelling avant.

Pour information, j’ai relancé le compte Twitter @lespacelune – n’hésitez pas à m’y suivre. Vous y trouverez des mises à jour de mes publications ici, mais pas seulement. Pas si étrangement que cela, le média informe le contenu – et ce ne seront jamais tout à fait les mêmes textes, les mêmes remarques, les mêmes commentaires.